• Accueil
  • > Où donc est ton refuge ? Henri GALLEAU

1 juillet, 2014

Où donc est ton refuge ? Henri GALLEAU

Classé dans : — unpeudetao @ 7:50

OÙ donc est ton refuge, ô mon cœur, réponds-moi. Fidèle compagnon qui, depuis ma naissance, Souffrant de mes douleurs et vivant de ma foi, Des choses d’ici-bas reconnais l’inconstance !

 

Dis-moi si ton refuge, asile de bonheur, Ce doux séjour de paix que tout mortel envie, Est dans la sphère étroite où Dieu borna ta vie ? « – Oh ! non, ce n’est pas là, me répondit mon cœur ! »

 

– Où donc est ton refuge ?.. Est-ce vers l’Orient, An climat de l’aurore, et notre premier rêve ! Au milieu des parfums, où le jour souriant, Pour répandre ses dons dans la pourpre se lève ?

 

Serait-ce où le palmier, d’un sol brûlant vainqueur, Prête aux fils du désert sa géante verdure, Où le froid n’a jamais attristé la nature ? « – Oh ! non, ce n’est pas là, me répondit mon cœur ! »

 

– Où donc est ton refuge ?.. Est-ce au pôle lointain Où la glace toujours sur les cimes rayonne, Où, rapprochant le soir du lumineux matin, Le soleil sait garder, intacte, sa couronne ?

 

Serait-ce où n’atteint pas le pied du voyageur ? Où l’aile du condor n’atteint pas elle-même, Aux champs de l’idéal, la région suprême ? « – Non, non, ce n’est pas là, me répondit mon cœur ! »

 

– Où donc est ton refuge ?.. où donc est ton trésor ? Dans un nouvel Éden tu l’as placé sans doute ! Pour fuir loin des sentiers où je me traîne encor, Ami, de ton refuge indique-moi la route !

 

Où s’envolent tes vœux ? Est-ce aux pieds du Seigneur, Où la beauté divine apparaît là sans voiles ? Parle, faut-il chercher par delà les étoiles ? Faut-il monter aux cieux ?.. « Oui, répondit mon cœur ! »

 

« Oh ! oui, oui, c’est bien là que je veux reposer ! « C’est là mon origine et la source de grâce ! « Des flammes d’ici-bas si j’ai pu m’embraser, « Des feux sacrés du ciel j’ai conservé la trace.. « C’est là, marqué du sang du divin Rédempteur, « À chaque battement, c’est là que je m’élance.. « C’est là qu’est mon refuge et ma seule espérance, « Car l’amour éternel, seul, peut remplir mon cœur ! »

 

Henri GALLEAU (XIXe s.).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose