3 août, 2013

4. La mort

Classé dans : — unpeudetao @ 14:33

Comprenez vous-même que la mort n’est rien. Reconnaissez que :  » Je suis sans naissance, Je ne meurs pas. Je n’ai jamais pris naissance et Je ne mourrai jamais « . Retirez les crochets à venin au serpent et jouez avec lui. Vous savez alors qu’il ne peut vous faire aucun mal. Chaque fois que vous dormez, cela ressemble a une petite mort. Pourquoi avoir peur ? Il n’y a rien. Tout est illusion. Gardez juste votre esprit dans cet état dépourvu de peur. Comme vous retirez les crochets a venin, jouez ainsi avec le monde. Jouez avec l’illusion ; il n’y a aucun danger. Cela n’affectera pas votre esprit. Vivez sans crainte ; pas de mort, pas de peur, en sachant  » Je suis ce réel pouvoir « . Il n’y a rien ! qu’est-ce qui pourrait vous atteindre ?

 

Il faut être courageux pour vivre véritablement. Si vous êtes courageux, la peur ne demeure pas. Soyez courageux et ayez foi dans le Maître. Faites ce qu’il dit, car vous et Lui êtes un. Ôtez le voile. Il est facile de quitter ce qui n’est rien, mais il est difficile de voir ce qui est présent et que vous avez oublié. Il existe une coutume indienne qui consiste à distribuer le 13e jour après la mort de quelqu’un des sucreries à toute la famille. qu’est-ce que cela signifie ? Ceci : la personne n’est pas morte, elle ne meurt jamais.

 

RANJIT MAHARAJ (1913-2000).

 

*****************************************************

 

Retour à l’introduction :
http://unpeudetao.unblog.fr/paroles-ranjit-maharaj/

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose