17 octobre, 2014

II DONOSO CORTÈS (Pensées)

Classé dans : — unpeudetao @ 19:19

Savez-vous ce que c’est que la révolution présente ? C’est la dernière évolution de l’orgueil. Le monde rêve une unité gigantesque que Dieu ne veut pas et qu’il ne permettra pas, parce qu’elle serait le temple de l’orgueil. C’est là, en toutes choses, le péché du siècle. La folie de l’unité s’est emparée de tous en tout : unité de codes, unité de modes, unité de civilisation, unité d’administration, unité de commerce, unité d’industrie, unité de littérature, unité de langue. Cette unité est réprouvée, elle ne sera que l’unité de la confusion. Le fils se hâte de quitter le foyer paternel pour se lancer dans la société, qui est l’unité supérieure à la famille. Le paysan abandonne son village et s’en va à la ville, pour échanger l’unité municipale contre l’unité nationale. Tous les peuples passent leurs frontières et se mêlent les uns aux autres. C’est la Babel de la Bible. Le peuple espagnol lui-même cède à l’impétuosité de ce courant. Pendant l’Exposition de Londres, il y eut des jours où les Espagnols se trouvaient en plus grand nombre dans la capitale de l’Angleterre qu’à Madrid. L’Espagnol est devenu curieux et inquiet, lui qui ne se mettait jamais en mouvement que pour conquérir la terre ou pour visiter ses conquêtes ! La centralisation est ce même mouvement vers l’unité, dans le champ des lois. Mais les trois grands symptômes de cette grande révolution sont le télégraphe, le chemin de fer et le comité démocratique de Londres.

 

III DONOSO CORTÈS (Pensées) http://unpeudetao.unblog.fr/pensees-diverses-donoso-cortes/iii-donoso-cortes-pensees/

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose