• Accueil
  • > Petite mère, c’est toi, Sophie HÜE

29 mai, 2013

Petite mère, c’est toi, Sophie HÜE

Classé dans : — unpeudetao @ 17:22

La nuit, lorsque je sommeille,
Qui vient se pencher vers moi ?
Qui sourit quand je m’éveille
      Petite mère, c’est toi.

 

Qui, pour que je sois bien sage,
Doucement prie avec moi ?
Qui d’un ange a le visage ?
      Petite mère, c’est toi.

 

Qui gronde d’une voix tendre,
Si tendre que l’on ne soit
Repentant rien qu’à l’entendre ?
      Petite mère, c’est toi :

 

Qui pour tous est douce et bonne ?
Au pauvre ayant faim et froid
Qui m’apprend comment on donne ?
      Petite mère, c’est toi.

 

Qui, me montrant comme on aime,
Sans cesse pensant à moi,
Me chérit plus qu’elle-même ?
      Petite mère, c’est toi.

 

Quand te viendra la vieillesse,
À mon tour veillant sur toi,
Qui te rendra ta tendresse ?
      Petite mère, c’est moi.

 

Sophie HÜE (xixE siècle).

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose