6 mai, 2012

Pièges (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 18:46

 

      Le coq représente le désir et l’idole de la chair. Il est enivré d’un vin empoisonné.
      Si Adam n’avait eu le souci d’assurer sa descendance, il serait resté chaste par honte du désir.
      Satan demanda à Dieu : « Il me faut un piège puissant pour donner la chasse au peuple ! »
      Dieu lui montra l’or, l’argent et les chevaux et dit : « Tu peux attirer le peuple avec tout cela !
      – C’est assez tentant ! reconnut Satan, mais je cherche quelque chose de beaucoup plus puissant. »
      Et en lui montrant toutes ses mines, Dieu dit : « Ô maudit ! Voici encore d’autres pièges !
      – Ô protecteur ! Cela est insuffisant ! » répondit Satan.
      Alors Dieu lui montra des monceaux de victuailles, des sucreries et des vêtements de soie.
      « Ô mon maître, implora Satan, prends pitié de moi. Cela seul ne me suffira pas pour enchaîner les hommes et distinguer les amoureux des hypocrites. J’ai besoin d’un appât plus subtil ! »
      Dieu proposa encore la boisson et la musique. Satan fut admiratif mais resta insatisfait. Mais, quand Dieu lui montra le piège de la beauté féminine, il se mit à danser de joie et exulta :
      « C’est exactement ce qu’il me fallait ! »
      Quand il eut vu ces yeux langoureux susceptibles de faire perdre la raison à quiconque, ces joues à enflammer le coeur des amoureux, ces grains de beauté, ces lèvres d’agate, ce reflet de lumière de vanité derrière un voile si fin, ces manières, ces caprices, ces jeux, alors Satan fut enfin satisfait.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose