• Accueil
  • > Pinède en son immensité, Pablo NERUDA

6 septembre, 2014

Pinède en son immensité, Pablo NERUDA

Classé dans : — unpeudetao @ 6:34

Oh l’immensité des pins et la rumeur des vagues se brisant,  Jeu lent des lumières, campagne solitaire !  Le crépuscule tombe dans tes yeux, jeune fille,  Coquille de la terre, en toi, chante la terre ! En toi, chantent les fleuves et mon âme les entend  Comme tes désirs !  Montre-moi mon chemin sous l’arcade de l’espérance  Et je délierai mes flèches en délire. Ta ceinture de neige entoure mon chemin  Et ton silence est là, à côté de mes heures perdues !  Tu es là avec tes bras de pierre transparente  Et là, mes baisers où se niche l’humidité. Oh ta voix mystérieuse doublée d’amour,  Résonnant au coucher du soleil qui se meurt !  Ainsi pendant ces heures profondes, dans les champs,  J’ai vu les épis croître dans la bouche du vent.

 

Pablo NERUDA (1904-1973), poète chilien, Pablo NERUDA a surtout écrit des poèmes d’inspiration sociale et révolutionnaire. Il a obtenu le prix Nobel de littérature en 1971.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose