5 juillet, 2009

04 Troisième étape

Classé dans : — unpeudetao @ 21:27

 
Maintenant, il s’agit de voir cela clairement. Maintenant qu’on a admis notre impuissance, la clarté de la vision commence à nous revenir. Maintenant que
nous voyons bien que notre volonté, notre raison, notre habileté n’ont pu nous empêcher de nous arrêter de boire, qu’ils ont même précipité notre chute,
il nous reste une chose, un secours, une planche de salut : tout remettre à la Volonté de la Puissance supérieure. Que Sa Volonté soit faite!

 
   Troisième étape

 
‘’ Nous avons décidé de confier notre volonté et nos vies au soin de Dieu

 
   tel que nous le concevions‘’. (Gros livre des AA)

 
Nous avons donc admis notre impuissance et, par conséquent, nous remettons tout dans les Mains de cette Puissance supérieure qui nous a amenés là où nous
sommes. Car si Cette Puissance n’était pas déjà là, au point de départ, même avant notre naissance, il n’y aurait pas eu possibilité de La retrouver, d’en
prendre conscience et de recevoir Son Aide indispensable. Si l’Amour, la Paix, la Force n’étaient pas déjà présents, assistant à nos bringues, nos excès,
nos fuites et nos désespoirs, nous ne serions pas dans le Mouvement des A.A.

 
Tout ce que fait la Vie, c’est de nous ramener au point de départ, comme un boomerang : on est lancé, on est rappelé. On se perd dans ses illusions et ce
sont ces illusions mêmes qui nous permettent de nous réveiller. Tout est prévu, tout est déjà là, au point de départ : ça ne fait que se dérouler comme
ça devait se faire. C’est exactement comme la semence de l’érable : la petite graine contient, en entier, l’arbre gigantesque qui, un jour, en sortira.
Car si l’arbre n’était pas contenu dans la semence, il n’y aurait jamais d’érable. La vie nous ramène au point de départ qui est notre véritable point
d’arrivée. Le voyage se fait de Dieu à Dieu et ce n’est pas nous qui conduisons la voiture!

 
Nous avons donc décidé de confier notre volonté et nos vies aux soins de Dieu. On dit bien que ce Dieu n’est pas défini, qu’Il n’est pas nommé, qu’Il n’est
pas prescrit, qu’aucune religion ne va nous happer ou nous soumettre. En fait, la vie spirituelle n’est pas de la religion : il ne s’agit pas de croire
quelque chose; il ne s’agit pas de se soumettre à des humains; il ne s’agit pas de donner tout son bien ou son argent à un illuminé qui se prend pour Dieu;
il s’agit, au contraire, de se fier à ses expériences vécues sans jamais se soumettre à quiconque, sans dépendre de rien en dehors de soi.  Croire en quelque
chose qui a été décidé ou défini par quelqu’un d’autre, c’est une attitude risquée, sans aucune sécurité. On peut nous tromper et, si on n’a aucun moyen
de vérifier ce qu’on raconte, comment être sûr, comme savoir qu’on n’est pas en train de se faire avoir? Croire parce que d’autres l’ont dit il y a des
milliers d’années, ce n’est pas très fort. Ce n’est pas quelque chose que l’on a vécu soi-même et que l’on peut vérifier.

 
 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose