15 décembre, 2012

Poisson, haïkus

Classé dans : — unpeudetao @ 5:03

Une carpe a bondi,
l’eau s’apaise
le coucou chante

Ikenishi Gonsui (1650-1722).
*****

 

Dans le mouvement
des grandes carpes
flamboient les sommets d’automne

 

Mori Sumio (Né en 1919).
*****

 

Dans le vieux puits
un poisson gobe un moustique
l’eau fait un bruit noir

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

Dans la vallée
les carpes se bousculent,
la nuit jubile

 

Kaneko Tota, né en 1919.
*****

 

Frappé
le poisson de bois
crache les moustiques de midi

 

Natsume Sôseki, 1865 1915 (célèbre romancier, disciple et ami de Masaoka Shiki).
* Il s’agit d’un gong de temple, à l’ombre duquel les moustiques s’abritent durant le jour.
*****

 

À l’ombre des montagnes
ils remontent vers les glaces,
les poissons couleur de vent

 

Hara Yutaka, né en 1931.
*****

 

Au printemps qui s’en va
les oiseaux crient,
les yeux des poissons en larmes

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

À la lune du soir
le cri de la loutre
offre des poissons

 

Yoshida Tôyô, 1892 1956.
*****

 

Ce matin
le soleil a jailli
d’une tête de sardine

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

Mille petits poissons blancs,
comme si frétillait
la couleur de l’eau

 

Konishi Raizan (1653-1716).
*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose