• Accueil
  • > Potius mori, Raoul de CHAMBERET

27 janvier, 2018

Potius mori, Raoul de CHAMBERET

Classé dans : — unpeudetao @ 5:56

Je vis – mais n’ayant d’espérer

Plus ni la force ni l’envie,

Et vivant sans croire à la vie,

Au banquet où Dieu me convie,

Je ne m’assieds que pour pleurer.

Je pleure – mais de mes pleurs même,

Il faut, je crois, me réjouir,

Car mon malheur n’est pas extrême,

Ni ma déchéance suprême,

Si je puis encore en souffrir.

Je souffre – donc la pure flamme

De l’idéal qu’on doit chérir

Est encor vivante en mon âme,

Et le seul bien que je réclame

Est tout simplement d’en mourir.

Je meurs, – mais j’ai vécu mon rêve,

Et puisqu’il faut lui dire adieu,

Je veux qu’en ce jour il s’achève,

Pour se recommencer sans trêve

Demain, dans l’infini de Dieu !

Raoul de CHAMBERET (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose