• Accueil
  • > Prière pour l’heure de ma mort, Karl VAN DEN OEVER

6 février, 2012

Prière pour l’heure de ma mort, Karl VAN DEN OEVER

Classé dans : — unpeudetao @ 14:58

 

Seigneur, quand je mourrai
un jour gris de décembre,
dans les draps malades qui sentent,
le visage jauni comme un navet gelé,
la barbe rongée de sueur,
pendant que mes mains angoissées
pétriront l’oreiller,
veuillez étendre sur moi, Seigneur,
sur moi, pauvre agneau égaré,
Votre miséricorde.

 

Car j’ai toujours été stupide,
paresseux, impudique et fier,
je fus toujours avide
de pots de vin, de pots de bière,
et mes dents ont bruni sous maintes pipes.

 

Seigneur, quand je mourrai,
et que mes pieds
se glaceront comme du verre,
lorsque la cire amère
de la bougie coulera sur mes mains
et que le médecin dira : « C’est fini »,
lorsque, tout près du mur,
le prêtre, d’une voix qui murmure,
Suppliera : « Seigneur, il vient à Vous, le voilà,
Puissé-je prier avec lui :
Seigneur, ayez pitié de moi. »

 

Karl VAN DEN OEVER (1879-1926), poète belge d’expression néerlandaise.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose