• Accueil
  • > Psaume de Triomphe, Henry de JULLIOT

30 août, 2013

Psaume de Triomphe, Henry de JULLIOT

Classé dans : — unpeudetao @ 4:29

Plus offerte que la mer à l’aspiration du soleil, plus prompte qu’un amour au dessaisissement,

 

Nous chanterons la Femme précipitée au-delà de nos brumes, restituée à sa source au terme de l’accomplissement.

 

L’Arbre du Bien et du Mal calciné par la foudre blanche, le voici rendu à la vie, à l’honneur de sa naissance,

 

Refleurissant au Jardin primitif après avoir enserré la Manne, Salut essence précieuse ! Salut Arche d’Alliance !

 

La chair inguérissable arrachée enfin à la fièvre des marécages, la voici exaltée dans la splendeur du Fruit et du Rayon.

 

Nous avons pleuré l’aïeule agenouillée dans les replis de sa faute, mais nous sommes votre lignage vainqueur, Entrailles de la Régénération !

 

Étoile des champs de Moab, Astre surgi de Jacob, rejoignez le zénith inaccessible !

 

Flèche élue au carquois de l’Exterminateur, contre Séir et le reste d’Édom et les fils du tumulte, Vous êtes de nouveau en Sa main pour le triomphe de l’Invincible.

 

Première enfance de la feuille échappée à l’étau de l’hiver, Épanouissement vivace de la flamme parmi le peuple des roseaux et des sarments..

 

Quel autre appel désormais pour nous et quel autre sillage, sinon cette Aile initiatrice devant nous qui émigre au Firmament ?

 

Henry de JULLIOT (XXe siècle).

 

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose