• Accueil
  • > Quand le Verbe éternel, Philippe DESPORTES

24 septembre, 2012

Quand le Verbe éternel, Philippe DESPORTES

Classé dans : — unpeudetao @ 3:49

Quand le Verbe éternel par qui tout est formé
Eut enduré la mort pour nous donner la vie,
Trois disciples secrets, pleins d’amour infinie,
Dedans un monument ont son corps enfermé.

 

Mais avecques ce corps de ton Fils bien aimé,
Fut enterré ton coeur, ô dolente Marie.
De tes yeux ruisselants la splendeur fut ravie,
Et de mille couteaux ton esprit entamé.

 

Le Ciel, les éléments alors tous se troublèrent,
De ce grand univers les fondements tremblèrent,
Et le soleil luisant éteignit son flambeau.

 

Ô secret que les sens ne sauraient bien entendre !
Celui qui comprend tout, et ne se peut comprendre,
Est clos pour nos péchés en un petit tombeau.

 

Philippe DESPORTES (1546-1606).

 

*****************************************************
 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose