• Accueil
  • > Quand par le dur hiver.. Jules VERNE

11 mai, 2018

Quand par le dur hiver.. Jules VERNE

Classé dans : — unpeudetao @ 4:40

Quand par le dur hiver tristement ramenée

La neige aux longs flocons tombe, et blanchit le toit,

Laissez geindre du temps la face enchifrenée.

Par nos nombreux fagots, rendez-moi l’âtre étroit !

Par le rêveur oisif, la douce après-dinée !

Les pieds sur les chenets, il songe, il rêve, il croit

Au bonheur ! – il ne veut devant sa cheminée

Qu’un voltaire bien doux, pouvant railler le froid !

Il tisonne son feu du bout de sa pincette ;

La flamme s’élargit, comme une étoile jette

L’étincelle que l’oeil dans l’ombre fixe et suit ;

Il lui semble alors voir les astres du soir poindre ;

L’illusion redouble ; heureux ! il pense joindre

A la chaleur du jour le charme de la nuit !

Jules VERNE (1828-1905).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose