16 septembre, 2012

Quelques haïkus (2)

Classé dans : — unpeudetao @ 17:27

Si seul
que je fais bouger mon ombre
pour voir

 

Ozaki Hôsai (1885-1926).
*****

 

À cette eau pure
les riches se désaltèrent,
les ours aussi

 

Shiki (Masaoka Shiki), 1867-1902 (père fondateur du haiku moderne).
*****

 

Boue
qui s’écoule
s’éclaircit

 

Taneda Santôka (1882-1940).
*****

 

Tableau de guerre atomique,
comme moi les morts ouvrent la bouche
frisson

 

Katô Shûson (1905-1993).
*****

 

Malade en voyage
mon rêve court
la lande en friche

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

Bruine de juin,
le sentier
s’est évanoui !

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

Des belles-de-nuit
la jeune vierge
se fait un mouchoir

 

Kobayashi Issa (1763-1827).
*****

 

En ce monde flottant
devenez bonze en chef
et vous ferez la sieste !

 

Natsume Sôseki, 1865 1915 (célèbre romancier, disciple et ami de Masaoka Shiki).
*****

 

Vent blanc du sud,
derrière tes oreilles
il manque un peu de fard

 

Hino Sôjô (1901-1956).
* Après la saison des pluies, le ciel retrouve sa transparence ; les vents (comme les nuages) ne sont plus sombres, mais « blancs ».
*****

 

C’est la sieste,
je laisse l’eau des montagnes
décortiquer le riz

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Du coeur des belles-de-nuit
émerge
le maître

 

Miura Chora, (1729-1780).
*****************************************************
 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose