7 octobre, 2012

Quelques haïkus (3)

Classé dans : — unpeudetao @ 11:14

Ôtant la coquille
de l’oeuf dur,
mes doigts de malade

 

Sumitaku Kenshin (1961-1987).
*****

 

Le cri des cigales
vrille la roche,
quel silence !

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

Le monde va bien,
une autre mouche,
se pose sur le riz

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Réveillé en pleine nuit
je mêle ma toux
au cri des insectes

 

Naitô Jôsô (1661-1704), un des dix plus célèbres disciples de Bashô.
*****

 

Volent les écureuils,
grandissent
les montagnes de la nuit

 

Mitsuhashi Toshio (1920-2001).
*****

 

Deux seins
superbes,
et un moustique !

 

Ozaki Hôsai (1885-1926).
*****

 

Si frais
le souffle de la cloche,
lorsqu’il quitte la cloche !

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

Un être humain
une mouche
dans la chambre vaste

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

La bourrasque a cessé,
une souris
traverse le courant

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

Sur la terre
rampe la première cigale
dans le matin humide

 

Naitô Meisetsu (1847-1926), disciple de Masaoka Shiki.
*****************************************************
 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose