5 novembre, 2012

Quelques haïkus (4)

Classé dans : — unpeudetao @ 11:13

Sur les champs des hauteurs
les épouvantails
se coiffent d’un nuage

 

Masaoka Shiki (1867-1902), père fondateur du haiku moderne.
*****

 

De plus en plus froid,
le téléphone noir
de la nuit

 

Sumitaku Kenshin (1961-1987).
*****

 

Écrasant une mouche
je voudrais
les tuer toutes !

 

Natsume Seibi (1749-1816).
*****

 

Sous l’imperméable
détrempé par la mousson
une silhouette de femme

 

Akimoto Fujio (1901-1977).
*****

 

Coeur
blanchi par la pluie
carcasse battue par les vents !

 

Bashô (Matsuo Bashô), 1644 1694 (son ermitage possédant un bananier, bashô, c’est sous ce pseudonyme qu’il devint célèbre).
*****

 

Derrière la station d’essence
chatoie
le brocart des montagnes

 

Ueno Yasushi (1919-1974).
*****

 

Je récite les soûtras,
les belles-de-jour
s’épanouissent

 

Morikawa Kyoroku (1656-1715), un des dix plus célèbres disciples de Bashô.
*****

 

Je plains les puces
de ma cabane,
elles vont bientôt maigrir !

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Dans le quartier des banques
les navires de guerre
irradient

 

Fumio (Né en 1933).
*****

 

J’arrache une herbe,
sa profondeur
sa blancheur me font mal

 

Kawahigashi Hekigotô (1873-1937).
*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose