• Accueil
  • > Question et réponse, Alfred LEFOURNIER

24 septembre, 2013

Question et réponse, Alfred LEFOURNIER

Classé dans : — unpeudetao @ 16:04

À M. Le Parquier.

 

À quoi bon et pourquoi ? La question sans trêve
Se présente insoluble à mon cœur torturé.
À quoi bon, si ce n’est au fond qu’un mauvais rêve,
Les sereines clartés de ce ciel azuré ?

 

Que font-ils, ici-bas, les fils d’Adam et d’Ève,
Et quel est le destin qui leur fut préparé ?
Mystère ! Tout se tait autour d’eux, rien ne lève
Le bandeau sur leur front étroitement serré.

 

À quoi bon, et pourquoi la joie et la souffrance ?
Faut-il crier : « Néant ? » Faut-il dire : « Espérance ? »
Ou promener sans but ses pas insoucieux ?
Mais la nuit a couvert la terre de ses voiles,
Et je vois, s’élançant, blanche entre deux étoiles,
La flèche d’un clocher qui me montre les cieux.

 

Alfred LEFOURNIER (XIXe siècle).

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose