2 septembre, 2009

08 Lorsque je m’assieds calmement, de nombreuses pensées et sensations montent à la surface

Classé dans : — unpeudetao @ 5:19

 
Lorsque je m’assieds calmement, de nombreuses pensées et sensations montent à la surface. Comment dois-je les aborder ?
Ce qui monte à la surface est le résidu du passé accumulé par la rêverie. Restez présent à cela, libre de toute tentative de le supprimer. Si les résurgences sont reliées à un centre, elles seront poussées vers l’inconscient ou reliées au déjà connu.
On donne vie au déjà connu par association d’idées.
Tout ce qui monte à la surface est conflit, créé par le réflexe de se prendre pour une fraction, une entité séparée. Lorsqu’il n’y a plus de centre de référence, ces conflits montent comme des bulles du fond de l’océan et, ne rencontrant aucun obstacle à la surface, ils disparaissent pour toujours dans l’espace vide de votre présence.
L’élimination ne peut jamais se produire par l’analyse. Elle ne peut qu’avoir lieu dans votre conscience plénière sans obstruction du mental. La transmutation ne peut se faire que dans la Présence.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose