17 mars, 2016

Redoublement, René CHAR

Classé dans : — unpeudetao @ 5:23

Sur la médiane du soir, le branle intermittent, le môle éclairé d’une darse, et son refus de sommeil.

Le visage de la mort et les paroles de l’amour : la couche d’une plage sans fin avec des vagues y précipitant des galets – sans fin. Et la pluie apeurée faisant pont, pour ne pas apaiser.

René CHAR (1907-1988).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose