17 mai, 2012

Remède (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 14:50

 

      Il était une fois un derviche qui avait passé de nombreuses années à mettre au point un remède contre la maladie dont souffrait un homme riche. Tout excité d’avoir réussi la préparation, il partit la porter au malade sans consulter son mentor soufi (pour s’assurer que l’état des choses n’avait pas changé).
      Dans un caravansérail où il s’était arrêté pour la nuit, il lia conversation avec un voyageur, lui révéla la formule du remède et s’étendit avec lui sur les effets extraordinaires de sa découverte.
      Or cet homme était un vaurien. Dès que le derviche se fut endormi, il vola le médicament, lui substitua du jus de grenade sucré et fila à toutes jambes guérir le malade, mû par l’espoir d’une récompense.
      Le voleur administra à l’homme riche une dose du médicament : l’état de celui-ci empira immédiatement. Le voleur s’éloigna à pas de loup, persuadé que le derviche était fou, et son remède inefficace. Certes, il connaissait la recette. Mais à quoi bon ? À la réflexion, il s’estimait heureux de n’avoir point été démasqué. Et puis les domestiques du patient auraient pu l’accuser de charlatanisme, le rouer de coups…
      Quand le derviche arriva au chevet du malade, il lui donna ce qu’il ignorait être du jus de grenade. Celui-ci en but une grande gorgée, et se leva, guéri.

 

*****************************************************

 

Une réponse à “Remède (Conte soufi)”

  1. unpeudetao dit :

    Si une goutte tombe, pourquoi pas deux ?
    Dicton.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose