• Accueil
  • > S’aimer, Adolphe FERRIÈRE

18 mars, 2012

S’aimer, Adolphe FERRIÈRE

Classé dans : — unpeudetao @ 0:55

 

S’aimer, c’est tout d’abord subir la griserie
Du printemps, tout gonflé d’aromes et de fleurs,
C’est attacher son cœur au rythme des couleurs
Et vivre du matin au soir dans la féerie.

 

Plus tard, s’aimer, c’est se sentir l’âme assombrie
Quand les yeux de l’aimé se remplissent de pleurs,
C’est partager jour après jour toutes douleurs
Et toute joie aussi dont l’âme est attendrie.

 

Mais là n’est point encor le terme du chemin.
S’en aller deux à deux en se tenant la main
Cela peut aboutir au vide, à la matière..

 

Non : il faut voir plus haut. Il faut se sentir plein
D’un amour si puissant, si riche et si certain
Qu’il aille épandre au loin ses trésors de lumière.

 

Adolphe FERRIÈRE (1879-1960), pédagogue et poète suisse.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose