9 août, 2011

S.O.S. à Sainte Rita

Classé dans : — unpeudetao @ 20:35

 

Sainte Rita, au secours !.. Je n’en puis plus !.. Accablé sous le poids de la douleur, j’ai élevé ma voix vers le Ciel, j’en ai imploré le secours, mais en vain ; le Ciel n’a pas répondu à mon appel, Il est resté muet, et j’ai l’impression d’avoir été abandonné à mon triste sort. C’est peut-être à cause de mes péchés qui me rendent indigne des faveurs divines.

 

Pourtant j’ai un grand besoin, un besoin absolu de la grâce que je sollicite.

 

Alors, chère Sainte Rita, c’est à Vous que j’ai recours… N’êtes-vous pas « La Sainte des cas impossibles, l’Avocate des causes désespérées, le Refuge de la dernière heure » ?

 

Oh, prenez à cœur ma cause, je Vous en conjure !.. Ecartez par votre puissante intervention, les obstacles qui m’empêchent de mériter cette faveur : obtenez-moi de la Divine Miséricorde un sincère repentir et le pardon de mes péchés. Et puis, patronnez ma cause comme Vous savez le faire, en l’appuyant sur vos mérites.

 

Non, Vous ne permettrez pas que je sois la seule créature malheureuse à ne pas avoir été exaucée par Vous. Je ne veux pas, je ne peux pas le croire. Vous m’obtiendrez cette grâce qui me tient tant à cœur en ce moment et qui m’est si nécessaire. Je le crois, je veux le croire avec toute la force de ma foi, tout en me soumettant, cependant, à la Sainte Volonté Divine.

 

Et, dès à présent, avec tout l’élan de mon cœur reconnaissant, je Vous promets de vivre désormais une vie de vrai chrétien pour mériter toujours votre efficace protection, et de faire connaître à tous que Vous vous montrez et que vous êtes vraiment « La Sainte des cas impossibles, l’Avocate des causes désespérées, le Refuge de la dernière heure » !

 

Ainsi soit-il !

 

*******************************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

2 réponses à “S.O.S. à Sainte Rita”

  1. unpeudetao dit :

    Prière de remerciement à Sainte Rita.

    C’est le cœur profondément ému et troublé qu’aujourd’hui je viens à Vous, ô glorieuse et puissante Sainte Rita.

    A l’heure du danger, au moment où mon bonheur et celui de ceux qui me sont chers était menacé, je Vous ai imploré, l’âme affligée et remplie d’appréhension…
    Je Vous ai suppliée, Vous que tous appellent la Sainte de l’impossible, l’Avocate des cas désespérés, le Refuge de la dernière heure !… Ma confiance en Vous ne fut pas déçue.

    Je retourne à vous maintenant, non plus les larmes de la souffrance aux yeux, mais la joie et la sérénité au cœur, Vous offrir ma reconnaissance infinie.

    Cette joie, cette sérénité, c’est à Vous que je la dois, chère Sainte, à Vous qui êtes intervenue en ma faveur auprès de Dieu, malgré mon indignité, et m’avez obtenu la grâce que je désirais.

    Je voudrais mieux Vous exprimer le profond sentiment de reconnaissance dont mon cœur est rempli, ô Sainte Thaumaturge, ô consolatrice des affligés, mais le trouble même provoqué par le bonheur d’avoir obtenu cette grâce paralyse mes expressions, et je ne sais plus que murmurer : Merci… merci… merci… Sainte Rita !..

    Alors, pour Vous démontrer d’une façon plus réelle ma reconnaissance infinie, je Vous promets de diffuser avec un zèle de plus en plus grand la connaissance de votre culte, de Vous faire aimer par ceux qui Vous ignorent encore, et n’ont pas comme moi le bonheur d’avoir expérimenté votre bienfaisance infinie.

    Je Vous promets d’aider, autant que mes possibilités me le permettent, à l’entretien de votre culte, et d’assister autant que possible aux offices célébrés en votre honneur.

    Pour me rendre toujours plus digne de l’aide du Ciel et de votre sainte protection, je prends la résolution, à partir d’aujourd’hui, d’accomplir avec une plus grande conscience et ferveur mes devoirs chrétiens.

    O chère Sainte Rita, je Vous confie le soin de présenter à Dieu ces sincères résolutions, et de le remercier pour moi de la grâce généreusement accordée.

    Veuillez enfin ne jamais m’abandonner, et continuez à me garder votre sainte et active protection afin qu’après en avoir profité sur cette terre, je puisse un jour Vous retrouver au Ciel et Vous dire mieux toute ma reconnaissance.

    Ainsi soit-il.

  2. unpeudetao dit :

    Sainte Rita de Cascia.

    Rita naquit au mois de mai 1381, à Roccaporena, près de Cascia (Ombrie). Sa naissance porte déjà le cachet du surnaturel : des abeilles mystérieuses, voltigeant autour de son berceau, pénétraient dans sa bouche entr’ouverte et en ressortaient sans lui faire aucun mal. Par ce miracle, Dieu voulut sans doute préconiser en Rita cette vertu de douceur dont elle devait être par la suite le vivant et sublime modèle.

    Le 22 mai 1457, comblée de mérites, Dieu l’appela à Lui. A sa mort, une lumière merveilleuse inonda sa cellule, une odeur ineffable se répandit dans le couvent, et son âme fut vue, auréolée de gloire, monter au Ciel. Elle fut proclamée Bienheureuse en 1737, et canonisée au mois de mai 1900. Aujourd’hui, la dévotion à Sainte Rita est universelle et ses grâces sont innombrables. Elle est invoquée surtout dans les cas désespérés. Son corps, miraculeusement conservé, repose dans son Sanctuaire de Cascia, en Italie.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose