• Accueil
  • > Recherche : tchouang tseu mort

22 septembre, 2013

La Proposition, Tchouang Tseu (Conte taoïste)

Classé dans : — unpeudetao @ 16:43

Alors que Tchouang Tseu pêchait à la ligne dans la rivière de P’ou, le Roi de Tch’ou envoya deux de ses grands officiers pour lui faire des avances.

 

- Les deux officiers
 » Notre Prince désirerait vous confier la charge de son territoire.  »

 

- Tchouang Tseu
 » J’ai entendu dire qu’il y a à Tch’ou une tortue sacrée morte depuis trois mille ans. Votre Roi conserve sa carapace dans un panier enveloppé d’un linge, dans le haut du temple de ses ancètres. Dites-moi si cette tortue aurait préfèré vivre en traînant sa queue dans la boue ? »

 

- Les deux officiers
 » Elle aurait préfèré vivre en traînant sa queue dans la boue.   »

 

- Tchouang Tseu
 » Allez-vous-en ! Je préfère moi aussi traîner ma queue dans la boue.  »

 

*****************************************************

6 septembre, 2013

La mort, Tchouang Tseu (Taoïste)

Classé dans : — unpeudetao @ 16:01

La femme de Tchouang Tseu étant morte, Houei Tseu s’en fut lui offrir ses condoléances. Il trouva Tchouang Tseu assis les jambes écartées en forme de van et chantant la mesure sur une écuelle. Houei Tseu lui dit :

 

 » Que vous ne pleuriez pas la mort de celle qui fut la compagne de votre vie et qui éleva vos enfants, c’est déjà assez, mais que vous chantiez en battant l’écuelle, c’est trop fort !

 

Du tout, dit Tchouang Tseu. Au moment de sa mort, je fus naturellement affecté un instant, mais réfléchissant sur le commencement, je découvris qu’à l’origine elle n’avait pas de vie ; non seulement elle n’avait pas de vie, mais pas même de forme ; non seulement pas de forme, mais même pas de souffle. Quelque chose de fuyant et d’insaisissable se transforme en souffle, le souffle en forme, la forme en vie, et maintenant voici que la vie se transforme en mort. Tout cela ressemble à la succession des quatre saisons de l’année.
En ce moment, ma femme est couchée tranquillement dans la grande maison. Si je me lamentais en sanglotant bruyamment, cela signifierait que je ne comprends pas le cours du destin. C’est pourquoi je m’abstiens.  »

 

*****************************************************
 

 

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose