• Accueil
  • > Si, poême de Bluette Staeger

31 mai, 2010

Si, poême de Bluette Staeger

Classé dans : — unpeudetao @ 13:27

 

 

Si

 

Et si les méchants ne portaient qu’un masque
Qui, avec le temps, se scellerait de façon immuable,
À la générosité et la clarté deviendrait imperméable,
Qui obstruerait la conscience aux profits de frasques.
Serait-il plus facile de les transformer en Dieu ?
Puisqu’il suffirait de changer la règle du jeu!

 

Et si deux ailes blanches poussaient sur mon dos,
Si mes paupières se fermaient vers le haut,
Serais-je plus crédible en messager de la paix ?
Alors comme Prométhée, dressé contre l’injustice,
Rebelle, à travers les contrées, je m’en volerais
Lutter contre l’abus de pouvoir et ses milices.

 

Et si, à force de rêver, tout devenait possible
Les si n’auraient plus aucune raison de supposer,
Les sans-papiers, les réfugiés vivraient ostensibles,
L’albatros enfin pourrait aisément marcher.
Et le poète ne se sentirait plus sur le sol exilé,
Car tant de choses permettraient de s’émerveiller.

 

Bluette Staeger.
Extrait de « Amour, solidarité et action. »

 

****************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr
 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose