4 septembre, 2016

Soir, Charles THOMAS

Classé dans : — unpeudetao @ 15:14

Les bruits s’étirent dans le soir

comme des chats après dormir

et ces raisins qui vont mourir

entre les barreaux du pressoir…

Soir de vendange.

Soir à gibier soir à genoux

coups de fusil que l’on échange

entre les vignes et les choux.

Ô Seigneur avec ton archange

est-ce l’heure du rendez-vous ?

L’heure ! c’est l’heure que j’attends

où le corps apaisé bascule

dans le giron du crépuscule

dans le lit royal du beau temps.

Maison fraîche maison d’été :

une musique

à mon côté :

c’est la Symphonie pathétique.

Vendange Dieu toutes les grappes

dans le vignoble vespéral.

Entends-tu le piano qui frappe

à grands coups et qui me fait mal !

Quand je n’aurai plus de mémoire

plante un fanal dans ma nuit noire

la nuit qui tombe sur mes mains

confondant chaumes et chagrins.

Charles THOMAS (XXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose