• Accueil
  • > Sonnet à la Vierge, Auguste LAGRANGE

1 juin, 2018

Sonnet à la Vierge, Auguste LAGRANGE

Classé dans : — unpeudetao @ 6:25

Sur le sable argenté, la mousse ou le gazon,

Ruisseau, j’aime à te voir traîner une onde pure ;

Tu coules sous l’ombrage, et ton léger murmure

Ravit tout à l’entour les échos du vallon.

Du printemps tes parfums embaument la saison,

Ô lis, et ta blancheur embellit la nature.

Chantre aimable des bois, au sein de la verdure,

De ta voix quel plaisir d’écouter le beau son !

Quand du tendre zéphyr l’haleine caressante

Du soleil en été calme l’ardeur brûlante,

Ah ! qu’il fait bon de l’air respirer la fraîcheur !

Le vent de la forêt, la fleur de la prairie

Excitent dans mon âme un rêve de bonheur ;

Mais ton nom est plus doux que tout cela, Marie !

Auguste LAGRANGE (18..-19..).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose