2 septembre, 2013

Sourire, Achille MILLIEN

Classé dans : — unpeudetao @ 14:28

Sans maudire le monde et sans blasphémer Dieu,
Il porte un deuil profond qui jamais ne s’épanche :
Si le sort dans son cœur a planté son épieu,
S’il a souffert, il fait le bien, c’est sa revanche.

 

Triste et bon. Ce matin, je l’ai vu rire.. un peu,
Timide expansion ni durable ni franche,
Semblable à ce soleil qui, sur la neige blanche,
Par un jour froid d’hiver luit du haut du ciel bleu.

 

Il l’éclaire : il ne peut l’échauffer ni la fondre,
Je le félicitais : quoi ! gai ! Lui, sans répondre,
Fixa les yeux sur moi pendant quelques instants,
Et son regard si doux semblait vouloir me dire :
« Il faut plus d’un oiseau pour faire le printemps
Et pour faire la joie il faut plus d’un sourire ! »

 

Achille MILLIEN (1838-1927).

 

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose