• Accueil
  • > Soyez polis, Jacques PREVERT

18 avril, 2014

Soyez polis, Jacques PREVERT

Classé dans : — unpeudetao @ 3:05

I Couronné d’étincelles Un marchand de pierre à briquet Elève la voix le soir Dans les couloirs de la station Javel Et ses grands écart de langage Déplaisent à la plupart des gens Mais la brûlure de son regard Les rappelle à de bons sentiments Soyez polis Crie l’homme Soyez polis avec les aliments Soyez polis Avec les éléments avec les éléphants Soyez polis avec les femmes Et avec les enfants Soyez polis Avec les gars du bâtiment Soyez polis Avec le monde vivant.

 

II Il faut aussi être très poli avec la terre Il faut les remercier le matin en se réveillant Il faut les remercier pour la chaleur Pour les arbres Pour les fruits Pour tout ce qui est bon à manger Pour tout ce qui est beau à regarder A toucher Il faut les remercier Il ne faut pas les embêter… Les critiquer Ils savent ce qu’ils ont à faire Le soleil et la terre Alors il faut les laisser faire Ou bien ils sont capables de se fâcher Et puis après On est changé En courge En melon d’eau Ou en pierre à briquet Et on est bien avancé… Le soleil est amoureux de la terre Ça les regarde C’est leur affaire Et quand il y a des éclipses Il n’est pas prudent ni discret de les regarder Au travers de sales petits morceaux de verre fumé Ils se disputent C’est des histoires personnelles Mieux vaut ne pas s’en mêler Parce que Si on s’en mêle on risque d’être changé En pomme de terre gelée Ou en fer à friser Le Soleil aime la terre La terre aime le soleil Et elle tourne Pour se faire admirer Et le soleil la trouve belle Et il brille sur elle Et quand il est fatigué Il va se coucher Et la lune se lève La lune c’est l’ancienne amoureuse du soleil Mais elle aété jalouse Et elle a été punie Elle est devenue toute froide Et elle sort seulement la nuit Il faut ausi être très poli avec la lune Ou sans ça elle peut vous rendre un peu fou Et elle peut aussi Si elle veut Vous changer en bonhomme de neige En réverbère Ou en bougie En somme pour résumer Deux points ouvrez les guillemets : » Il faut que tout le monde soit poli avec le monde ou alors il y a des guerres … des épidémies des tremblements de terre des paquets de mer des coups de fusil …

Et de grosses méchantes fourmis rouges qui viennent vous dévorer les pieds pendant qu’on dort la nuit. «

 

Jacques PREVERT (1900-1977)

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose