• Accueil
  • > Stances sur la Résurrection, Madeleine de SCUDÉRY

16 avril, 2012

Stances sur la Résurrection, Madeleine de SCUDÉRY

Classé dans : — unpeudetao @ 20:01

 

(Fragment).

 

Tombeau de mon Sauveur où mon espoir se fonde,
N’aurez-vous point pitié des peines que je sens ?
Ouvrez-vous, ouvrez-vous à mes tristes accents
Ou pour me recevoir ou pour le rendre au monde.

 

Grand Dieu plein de bontés quel malheur est le nôtre !
Vous venez nous sauver et recevez la mort.
Je renonce à mon bien s’il vous fait tant de tort,
Versez tout notre sang et reprenez le vôtre.

 

Je ne vous comprends point, adorable Sagesse.
Quoi ! le père du jour a perdu la clarté !
Comment joindre la mort avec l’éternité,
Et le Dieu tout-puissant avec tant de faiblesse ?

 

Je vous entends, Seigneur, la grotte s’est ouverte
Qui vous cachait à moi dans ces obscurités :
Vous mourez, mon Sauveur, mais vous ressuscitez,
La mort en vous perdant n’a trouvé que sa perte..

 

Madeleine de SCUDÉRY (1607-1701).
Recueil : La Fontaine.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose