• Accueil
  • > Sur la mort d’un horloger, Guido GEZELLE

1 octobre, 2013

Sur la mort d’un horloger, Guido GEZELLE

Classé dans : — unpeudetao @ 17:31

Dieu dispense le temps par jours et par années,
ah ! non, par pauvres petits coups
d’horloge, et le dernier tombe beaucoup
trop tôt, avant que l’ait prévu notre pensée.

 

L’aiguille peut montrer toutes les heures
non point celle où nous sommes condamnés.
Il faut que vous soyez prêts à demeure.
L’aiguille nous montre l’éternité.

 

Guido GEZELLE (1830-1899), prélat et poète belge d’expression flamande.

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose