• Accueil
  • > Sur la Résurrection, Laurent DRELINCOURT

28 avril, 2015

Sur la Résurrection, Laurent DRELINCOURT

Classé dans : — unpeudetao @ 18:12

Ainsi, Vase de terre, ainsi, Corps languissant, Portative Maison, Tabernacle fragile, Et, d’un Tout précieux, Moitié faible et débile, Tu t’en vas fondre, enfin ; tu t’en vas périssant.

 

Mais en Toi je m’assure, ô Sauveur Tout-Puissant ! Ta Parole, ton Bras, à qui tout est facile, M’enlevant du Tombeau, feront de cette Argile, Au Matin du grand jour, un Corps resplendissant.

 

Oui, que bientôt mes yeux soient privés de Lumière : Que mes Mains, et mes Pieds, dans l’affreuse Poussière, Servent et de Victime et de Pâture aux Vers ; Ces yeux doivent, un Jour, contempler ton Visage ; Ces Mains t’applaudiront, Juge de l’Univers ; Et ces Pieds te suivront au Céleste Héritage.

 

Laurent DRELINCOURT (1626-1680).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose