• Accueil
  • > Tu as le choix (Histoire)

2 mars, 2015

Tu as le choix (Histoire)

Classé dans : — unpeudetao @ 16:47

Marc B. est directeur commercial dans une grande compagnie. Il y est entré comme magasinier. Il est la personne la plus positive que je connaisse. Quand je lui demande  » Comment ça va ? », il me répond invariablement :  » C’est une journée formidable ! »  Et il ajoute  » Et toi tu es une personne unique et formidable.  » Quand un employé a des problèmes professionnels ou personnels, c’est Marc qui l’aide à voir les solutions là où cette personne ne voyait que des problèmes. Quand un client est mécontent, c’est Marc qui lui parle. Le problème résolu, ce client devient souvent un de nos meilleurs clients. Quand il y a un conflit, c’est encore Marc qui sauve la situation et en sort quelque chose de positif. Il a toujours le sourire. Il rayonne une vitalité, une énergie de lui qui semblent ne jamais le quitter. Quand il fait beau, il est bien. Quand il fait mauvais, et que je me sens morose, il chantonne comme un pinson au printemps. S’il est dans la rue, il parle avec des inconnus, bavarde avec eux et rit comme s’ils se connaissaient depuis des années.

 

Un jour, n’y tenant plus, je suis allé le voir pour lui demander son secret.  » Il n’y a pas de secret « , me répondit-il,  » Tu as toujours le choix.  »  » Quel choix ? Je ne comprends pas.  »  » A tout moment, tu choisis si tu vas te laisser abattre ou au contraire te redresser et tirer le meilleur de toi-même. Par exemple, lorsque je me lève le matin, s’il fait mauvais, je ne pense pas au temps gris, aux nuages, j’imagine le ciel bleu au-dessus des nuages ou de la pluie. Je pense à la caresse du soleil sur ma peau, aux beaux jours qui vont bientôt revenir, et je me sens heureux.  » Si je me sens de mauvaise humeur en me levant, je me recouche une minute, et je me dis que je vais me lever en pleine forme et plein d’énergie et d’optimisme. Je t’avoue qu’il m’arrive de m’assoupir un instant. Mais ensuite, quand je me lève, je suis toujours de bonne humeur.  » Je lui réponds :  » Mais il y a les mauvaises nouvelles, les gens qui t’agressent, tout ce qui va mal…  »  » Tout cela, c’est toi qui l’autorise à te faire du mal. C’est ton choix. Tu peux très bien, si tu prends conscience que c’est un choix, choisir de voir le bon côté des choses, choisir de ne pas être affecté personnellement, garder ta force et ton optimisme. « 

 

Quelques années plus tard, Marc a été touché par un cancer très grave. Selon ses médecins, il n’en avait plus que pour quelques semaines à vivre. Tous ses amis le voyaient perdu. C’était il y a 6 ans. Il est aujourd’hui en pleine forme.  » Comment as-tu fait pour t’en sortir ? C’est un vrai miracle ! »  » Mon vieux, je dois t’avouer que la nouvelle et surtout la tête des médecins qui me l’annonçaient a failli me faire passer de vie à trépas très vite. Je me suis retrouvé un revolver à la main, prêt à me donner la mort.  » Tu te souviens de ce que je t’ai dit un jour ? Je me suis dit que j’avais le choix. Je pouvais vivre ou mourir. Et j’ai choisi de vivre. Le lendemain même, j’ai entendu par un copain portugais parler d’une recette des moines franciscains qui avait guéri des milliers de gens au Brésil et au Portugal. J’ai cherché, je me suis procuré la recette, je l’ai fait scrupuleusement, et quelques semaines plus tard j’étais guéri. Plus de traces de métastases dans mon corps. Les médecins ont parlé de « rémission spontanée ». Ils n’en croyaient pas leurs yeux. Moi je sais que c’était mon choix. « 

 

Marc s’est marié, il est maintenant papa et toujours d’un enthousiasme communicatif et d’un amour de la vie qui font plaisir à voir.

 

Depuis, moi aussi, j’ai appliqué la méthode de Marc. Lorsque quelque chose m’arrive, je prends le temps d’y réfléchir, ne serait-ce qu’une seconde. Je me dis  » J’ai le choix.  » Et je choisis de voir la bouteille à moitié pleine au lieu de la voir à moitié vide. Ma vie a changé du tout au tout, et cela a aussi changé mes enfants, ma femme, mon entourage. L’attitude de Marc est contagieuse.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose