• Accueil
  • > Un soir, dans une église, Louis GALLET

6 mai, 2014

Un soir, dans une église, Louis GALLET

Classé dans : — unpeudetao @ 12:39

Lorsqu’ici-bas on vous fête, Douce Vierge, vous aimez Cette foule qui s’arrête À vos autels parfumés ; Vous aimez le feu des cierges, Au fond du temple éclatant, Et le chaste chœur des vierges Qui défilent en chantant. Vous aimez le vieux lévite Qui, dans sa chasuble d’or, Sur le livre saint récite Des mots et des mots encor, Tandis qu’avec lui s’avancent Vêtus de pourpre et de lin Des enfants blonds qui balancent Un encensoir dans leur main. Vous aimez les fleurs jetées Dont les chemins sont couverts Et les cloches agitées Vibrant gaîment dans les airs, Et les orgues frémissantes, Qui, sous d’invisibles doigts, Mêlent leurs notes puissantes Au frémissement des voix. Mais ce qui plaît davantage À votre cœur tendre et doux C’est le simple et pur hommage D’un cœur qui se donne à vous, Prenez donc le mien, ô mère, Et sur lui, du haut du ciel, Que, dans cette vie amère S’ouvre votre œil maternel.

 

Louis GALLET (1835-1898).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose