• Accueil
  • > Vendredi saint, Gustave LE VAVASSEUR

22 mai, 2017

Vendredi saint, Gustave LE VAVASSEUR

Classé dans : — unpeudetao @ 14:53

Le Juste se taisait, pensif, sous les affronts.

Le Gouverneur, suant sous sa robe écarlate,

Pour charmer les bourreaux qu’il redoute et qu’il flatte,

À jeté l’innocent dans le tas des larrons.

– Voici venir la Pâque et nous délivrerons

Barrabas ou Jésus, choisissez, – dit Pilate.

Une grande clameur parmi la foule éclate :

Barrabas ! – Et Jésus ? – Nous le crucifierons.

Couronner un voleur et tuer un prophète,

Jérusalem ! Peut-être un Dieu ? La bonne fête !

Satan rit aux éclats en ouvrant la prison.

Humant l’air, l’œil plissé sous des cils en broussailles

Et le regard perdu vers un vague horizon,

Barrabas reste au seuil et murmure : Canailles !

Gustave LE VAVASSEUR (1819-1896).

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose